Digestion

Gros intestin: structure et fonctions

Les intestins humains sont généralement divisés en épaisses et minces. Chaque département a ses propres caractéristiques anatomiques et ses propres fonctions. Le gros intestin est la dernière partie inférieure de l'intestin. Il tire son nom de ses murs plus épais et de son dégagement plus large. Il se compose de plusieurs parties dont chacune présente des caractéristiques structurelles et joue un rôle.

Caractéristiques, rôle et fonctions du gros intestin

La dernière partie de l'intestin est le côlon.

Le gros intestin complète l'intestin et se termine par l'anus. Sa longueur chez l'adulte est d'environ 2 m. Le gros intestin, dont l'anatomie a ses propres caractéristiques, remplit des fonctions importantes dans le corps:

  • Excréteur. La fonction principale, mais non la seule, de l'intestin est d'éliminer les toxines et les substances du corps inutiles ou nocives pour la santé. Ce processus doit être ininterrompu, sans quoi un empoisonnement du corps peut survenir. Une caractéristique du gros intestin est le mouvement lent de la nourriture. Le processus est plus rapide après le prochain repas: les aliments pénètrent dans l'estomac et un signal est envoyé aux muscles de l'intestin.
  • Digestif Dans le gros intestin, le processus de fractionnement des aliments, en les décomposant en composants, se poursuit. Les restes de nourriture, à partir desquels tous les nutriments ont déjà été absorbés dans les intestins, sont enfoncés dans les fèces et excrétés par le corps.
  • De protection. Comme vous le savez, c’est dans l’intestin que se trouve la microflore très utile contenant des bactéries qui soutiennent le système immunitaire. La violation de la microflore entraîne un affaiblissement de la fonction de protection du corps et une diminution de sa résistance aux virus et aux bactéries pathogènes.
  • Aspiration. Les parois intestinales sont capables d'absorber de l'eau, des acides gras, des acides aminés et des sels provenant d'aliments digérés.

Le gros intestin est plus court, mais aussi plus large que le petit. Sa longueur n’est que de 1,5 à 2 m, tandis que la petite partie de l’intestin dépasse de plus du double cette taille. Le gros intestin mesure environ 8 cm de diamètre et se rétrécit de plus en plus près de l'anus. Le gros intestin a une teinte plus grise, il est plus hétérogène que le petit. Sa couche musculaire inégale crée des renflements, il semble qu'il s'agisse de cellules, de tuméfactions avec des constrictions.

Le côlon présente également des caractéristiques telles que les bandes musculaires et les processus mentaux. Tout au long de sa longueur, de fines bandes musculaires s'étirent pour aider le péristaltisme. Cette bande contient des accumulations de graisse, appelées processus omental, qui protègent la paroi intestinale des dommages. Le maintien de la santé du côlon est particulièrement apprécié par les yogis, car il existe environ 500 espèces de micro-organismes, ce qui dépasse de beaucoup leur contenu dans l'intestin grêle.

Deux points

Le côlon sigmoïde est très important en termes de fonction d'absorption.

Le gros intestin occupe beaucoup d'espace dans l'espace rétropéritonéal. Il se compose de plusieurs départements. Ils diffèrent par la longueur, la largeur, les fonctions, l'emplacement:

  1. Le caecum. En apparence, cela ressemble à un sac avec un petit processus. Cette partie est divisée en cecum et en appendice bien connu. Le caecum est de petite taille, son diamètre dépasse rarement 10 cm et il est difficile de dire exactement quel rôle cette partie de l'intestin joue dans le processus de digestion. Dans les temps anciens, c'était très important pour la digestion et l'assimilation des aliments d'origine végétale, mais ensuite cette fonction s'est atrophiée. L'annexe est associée à l'immunité, mais lorsqu'elle est supprimée, les fonctions intestinales ne sont pas altérées. Entre l'intestin et l'appendice, il y a un sphincter qui agit comme une barrière. Grâce à lui, la nourriture ne tombe pas dans le processus.
  2. Deux points Cette partie de l'intestin est la plus grande partie du côlon, par conséquent, elle est facilement détectée par la palpation. Il est de coutume de le diviser en 3 parties et le tout dans son ensemble ressemble à un fer à cheval ou à un demi-cercle. Il commence par l'ascendant (va immédiatement après le caecum), puis le transversal et le descendant. L'humidité, les électrolytes sont absorbés dans cette section, les matières fécales deviennent plus dures en raison de sa déshydratation et passent à autre chose.
  3. Côlon sigmoïde. Il est situé sur le côté gauche de l'abdomen. Son nom vient de la lettre latine S (sigma). C'est très important en termes de fonction d'absorption: la plus grande partie du liquide alimentaire est absorbée ici, puis l'humidité absorbée se répand ensuite dans tout le corps. Ici, la formation de matières fécales continue et leur mouvement plus loin dans l'intestin. Les matières fécales peuvent rester dans les courbes de cette section, provoquant une inflammation.
  4. Le rectum Cette section est définitive pour l'intestin entier. Il s’agit d’une section très courte, dont la longueur dépasse rarement 15 cm, la couche interne comportant de nombreuses cellules muqueuses, dont le travail est activé dans divers troubles, d’où le mucus dans les selles. Malgré son nom, les tripes ne sont pas droites du tout, elles ont des courbures. Ici, le processus de division des aliments s'achève. Tout ce qui pourrait être absorbé par la nourriture a déjà été absorbé, les matières fécales sont formées et excrétées par le corps.

Maladies du côlon

La maladie de Crohn comprend une inflammation de tous les organes du tractus gastro-intestinal.

Toutes les maladies du gros intestin peuvent être combinées selon les symptômes. Ce sont généralement des troubles des selles, de la diarrhée et de la constipation, qui alternent des douleurs sur le côté de l'abdomen, qui disparaissent après la défécation pendant un certain temps, entraînant une formation accrue de gaz. Cependant, avec les maladies de cette partie de l'intestin, il n'y a pas de perte de poids brusque ni d'hypovitaminose. Maladies communes:

  • La maladie de Crohn. Sous ce nom se trouve un certain nombre de troubles et de maladies. La maladie de Crohn se caractérise par une inflammation non seulement du côlon, mais également de tout le tube digestif, même de l'estomac et de l'œsophage. La lésion est hétérogène, les tissus sains sont entrecoupés d’inflammation. Les symptômes peuvent varier en fonction de l'emplacement de l'inflammation. La maladie est souvent compliquée par la formation de fistules, d'ulcères et d'obstruction intestinale.
  • Colite (ulcéreuse, ischémique). La colite ulcéreuse affecte généralement le rectum, mais il peut s'agir d'autres parties du côlon. Les causes de l'ulcération ne sont toujours pas bien comprises. On sait que l'hérédité joue un rôle important. La colite est souvent accompagnée de saignements et de troubles des selles. La colite ischémique est causée par un rétrécissement des vaisseaux de l'intestin. L'approvisionnement en sang dans l'intestin est difficile, ce qui pose de nombreux problèmes.
  • Cancer du colon Les tumeurs malignes du colon sont plus courantes que les tumeurs bénignes. Le cancer du côlon occupe la première place dans la fréquence d'apparition des maladies oncologiques. Les polypes, les fistules et la colite ulcéreuse, s'ils ne sont pas traités, sont des conditions préalables au cancer.
  • Syndrome du colon irritable. Cette maladie s'appelle également dyskinésie. Sous l'influence de divers facteurs, la motilité intestinale et la libération de substances hormonales sont perturbées. La maladie se manifeste sous la forme de constipation et de douleurs abdominales.
  • Megacolon. C'est ce qu'on appelle l'expansion de sections individuelles du côlon. La maladie est accompagnée d'une constipation sévère, malgré un régime alimentaire et un apport hydrique suffisant, des douleurs abdominales, des flatulences. Dans ce cas, les gaz s’accumulent et s’échappent mal, ce qui entraîne des plaintes de ballonnement grave, de gonflement de la paroi abdominale et de lourdeur.

Si la maladie est compliquée et difficile, le seul traitement est la chirurgie.

Caractéristiques du côlon des enfants

Les intestins chez les enfants sont différents de ceux des adultes.

Chez un nouveau-né, l'intestin tout entier est différent de celui d'un adulte car, au moment de sa naissance, il n'est pas encore complètement formé et n'est pas peuplé de bactéries bénéfiques. Il est stérile et commence à être colonisé par des bactéries pendant la vie et l'allaitement.

En outre, le gros intestin du nourrisson, contrairement à l'adulte, ne présente pas de zones convexes caractéristiques, ni de formations omental. C'est assez lisse, homogène. Des bosses se forment déjà à un âge plus avancé, à l'âge de 2 ans.

Les fonctions du gros intestin chez un enfant ne diffèrent pas de celles d'un adulte. Il remplit une fonction protectrice, excrétrice et digestive. Cependant, la longueur du côlon est beaucoup plus courte, elle est d’environ 60 cm et augmente progressivement (de 1 an sur 20 cm, puis grandit avec l’enfant et correspond souvent à la croissance). Le côlon acquiert son apparence définitive et achevée au bout de 4 ans.

Différentes sections de l'intestin chez le nourrisson sont formées différemment. L’appendice après la naissance est très petit (4 cm seulement) et de 3 cm au début de l’année. Au début, sa position change constamment car il est très mobile et n’est pas suffisamment séparé du caecum. Le caecum lui-même chez le nouveau-né est situé haut dans la cavité abdominale, au-dessus du foie, mais prend finalement sa position habituelle.

Le côlon grandit aussi avec le bébé. Après la naissance, sa partie ascendante est la plus courte et ne peut mesurer que 2 cm. Elle ne commence à pousser que pendant un an et, avant cela, elle conserve une taille aussi petite. Le côlon sigmoïde de l'enfant est légèrement plus élevé que celui des adultes, ce qui est associé à un espace limité dans le petit bassin du bébé. Il monte dans la cavité abdominale, mais avec la croissance de l'enfant tombe et à l'âge de cinq ans prend sa position permanente.

Comme vous le savez, le gros intestin à l'intérieur est recouvert d'un épithélium, qui comprend diverses cellules. Chez les jeunes enfants, cette couche d'épithélium est plus lisse et les cryptes (petites dépressions en forme de tube) sont plus profondes et plus nombreuses en quantité. Le rectum d'un petit enfant est plus conforme à son nom, car il n'a initialement pas de coudes. En raison de son sous-développement, les jeunes enfants sont beaucoup plus susceptibles de subir un prolapsus du rectum.

En détail sur les troubles digestifs chez les enfants dans la vidéo suivante:

Description générale

Le côlon tire son nom de l'épaisseur des parois, qui sont plus grandes que les autres parties de l'intestin. Le gros intestin termine le système digestif. Les restes de nourriture y entrent et se vident par la suite. Sa longueur est de 1 à 2 mètres, le diamètre à partir du caecum (7 - 8 cm) diminue progressivement pour atteindre la section principale (4 cm). Extérieurement, le gros intestin diffère du petit, présente plusieurs différences caractéristiques:

  • bandes musculaires longitudinales,
  • renflement distinctif
  • branches de la membrane conjonctive (membrane séreuse) contenant des dépôts graisseux.
Retour à la table des matières

Structure intestinale

L'intestin commence dans la fosse iliaque à droite, c'est là que l'intestin grêle s'y jette sous un angle de 90 degrés. Il est divisé en 6 départements situés dans l’ordre suivant:

  • aveugle
  • deux points ascendants,
  • transversal
  • colique descendant
  • sigmoïde
  • direct.

L'orgue est situé dans la région pelvienne. Les cinq premières sections sont situées du côté droit, en haut et du côté gauche, elles bordent le péritoine, formant à l’extérieur un cadre (rebord). Tous ensemble sont appelés le côlon. La transition du contenu en eux est contrôlée par des vannes. À la gauche du milieu (surface antérieure de l'os sacré) se trouve le sixième compartiment. Tout d'abord, il se situe à gauche, puis en ligne droite se dirige vers le milieu, appelé rectum.

L'apport sanguin au côlon est assuré par les artères mésentériques supérieures et inférieures.

La structure de la paroi du côlon présente également une différence significative. Les couches muqueuses, sous-muqueuses, musculaires et séreuses sont un diagramme des composants de la paroi. Il n'y a pas de villosités sur la muqueuse, mais des plis sont formés. Les cryptes sont très profondes. La couche musculaire longitudinale n'est pas continue, elle est divisée en 3 bandes.

Longueur adulte

La longueur du gros intestin chez l’adulte est d’environ 1,6 m, la circonférence est de 6,5 cm, l’épaisseur de la paroi est de 2 à 3 mm (avec une réduction de 4 à 5 mm). La longueur de la section initiale est de 6 à 8 cm, la circonférence est de 7 cm, la durée du rectum est de 15 cm, la circonférence est de 2,5 à 7,5 cm et le fond passe dans l'anus, qui ferme la valve rectale.

Le côlon chez les nouveau-nés est légèrement différent de celui des adultes. Retour à la table des matières

Caractéristiques de l'orgue des enfants

La structure du gros intestin chez les enfants est différente, des modifications de la structure anatomique se produisent. Le côlon de l'enfant est court, jusqu'à 63 cm, sans parties du côlon ni grosses branches. Les cavités coloniques sont formées à l'âge de six mois et les branches à l'âge de 2 ans. En bas âge, la longueur du côlon est d'environ 83 cm et à 10 ans, elle est de 118 cm.

Emplacement du côlon

Le gros intestin provient de la valve iléo-colique, qui protège l'intestin grêle du reflux bactérien. Le caecum adjacent, situé en bas à droite de l'abdomen, est un sac aveugle. Y est attaché un appendice, également appelé processus vermiculaire. En règle générale, il est situé rétrocécale, donc derrière le caecum. L'emplacement de l'appendice est variable. La partie ascendante du gros intestin est reliée au caecum et passe dans la poitrine.

Anatomie: parties du gros intestin

À peu près au niveau de la neuvième côte, la courbure du côlon se plie fortement vers la gauche pour former une courbure hépatique. La partie transversale passe comme une guirlande au-dessus de la boucle de l’intestin grêle et se termine par un pli splénique dans la moitié gauche du corps. A partir de ce moment, la partie descendante mène vers l'épine iliaque antérieure gauche. Une courbure en forme de S avec le rectum forme l'extrémité distale du côlon.

Apparence

La longueur du gros intestin est d'environ 1,5 m et le diamètre de 5 à 8 cm, autour du petit intestin sous forme de squelette.

Les caractéristiques macroscopiques importantes des parois du gros intestin sont le haustra ou groupe de sacs. S'ils sont situés dans la paroi interne de l'intestin, ils sont appelés plicae semilunares coli.

L'apparition du gros intestin

Segments du côlon:

  1. Cécum (caecum) avec un appendice.
  2. Intestins du dos.
  3. Gros intestin: ascendant, côlon, descendant, sigmoïde.
  4. Le rectum

Côlon humain

Le côlon par rapport à la cavité abdominale

En général, il est à noter que des parties du côlon alternent entre les sites intra et rétropéritonéaux. Par conséquent, le caecum avec l'appendice est intrapéritonéal. Les vaisseaux sanguins de l'appendice passent à travers le méso-appendice menant au caecum et à l'iléon.

La structure et l'emplacement de l'annexe

Le côlon ascendant et descendant est secondairement rétropéritonéal. À son tour, colique et sigmoïde - intrapéritonéal. Le ligament gastro-intestinal relie la plus grande courbure de l'estomac au côlon. Derrière elle se trouve un sac de rangement.

Côlon par rapport aux organes adjacents

  1. L'intestin ascendant se propage du bas de l'abdomen droit au thorax. L'intestin grêle est généralement situé sur le côté gauche.
  2. Dans le coude droit, le côlon borde le foie et touche partiellement le rein droit.
  3. Le côlon est en contact avec le foie et la vésicule biliaire.
  4. La courbure gauche du côlon est légèrement plus haute que la droite, approximativement au niveau de la dixième côte. Il borde la rate et touche le rein gauche.
  5. L'intestin grêle est situé à droite en descendant.

Organes abdominaux

Le système vasculaire du colon

Le côlon est recouvert de branches de l'artère mésentérique supérieure (iléal, côlon moyen et droit).L'approvisionnement en sang artériel change dans le pli gauche du côlon. Une modification de l'innervation et de l'apport sanguin se produit à ce qu'on appelle le point de Cannon. Les parties restantes de l'intestin sont alimentées par le côlon gauche et l'artère rectale supérieure non appariée, ainsi que par 2 ou 3 branches d'artères sigmoïdes.

Le système vasculaire du colon

Système nerveux du côlon

Le mouvement du côlon a été rendu possible par ses plexus dans la paroi intestinale. Les fibres sympathiques réduisent la mobilité intestinale. Parasympathique - augmentation. Ils viennent du nerf vague et sont envoyés à la courbure gauche du côlon. À ce stade, le nerf parasympathique est innervé par les nerfs internes pelviens. Cette zone s'appelle le point de canon, tout comme l'approvisionnement en sang.

Les différences entre le gros et le petit intestin

Macroscopiquement, le gros intestin peut être distingué du petit intestin par des protrusions circulaires du mur du côlon, des épaississements musculaires plats et des processus mentaux. Au niveau microscopique, la paroi du côlon présente également des caractéristiques différentes de celles de l'intestin grêle. Il n'y a pas de villosités dans le côlon, mais il y a des cryptes (0,4-0,6 mm de long) avec un grand nombre de cellules caliciformes.

Intestin grêle et gros

Des nodules lymphoïdes simples sont parfois trouvés sur le mur. Dans la plupart des cas, la digestion se produit dans l'intestin grêle, où beaucoup de nutriments sont absorbés. Au contraire, le côlon est principalement l'endroit où l'eau est extraite. Les cellules caliciformes sécrètent du mucus, qui sert de lubrifiant aux selles produites.

Fonction du côlon

C'est intéressant! L'annexe est riche en tissu lymphatique et constitue un élément important du système immunitaire.

Les matières fécales passent dans les intestins pendant 12 à 48 heures avec des mouvements péristaltiques lents et une segmentation. L'eau est absorbée et les selles s'épaississent. Chaque jour, 0,5 à 2 litres de liquide sont absorbés dans le côlon. Lorsque l’eau est absorbée avec une capacité de 5 à 6 litres, il est possible de compenser son manque dans l’intestin grêle.

Gros intestin - fonctions

Les cellules caliciformes situées dans des cryptes profondes sécrètent des mucines. Le mucus résultant facilite le passage des selles à travers les intestins. Les cellules épithéliales tapissent les cryptes avec les sécrétions et réabsorbent les électrolytes. Le canal sodique épithélial (ENaC) régule la réabsorption du sodium par les selles. Ce processus est contrôlé par l'hormone stéroïde aldostérone. Le potassium est libéré et peut être réabsorbé en cas de carence.

Le pH acide dans le côlon a des indicateurs de 5,5 à 6,8, grâce à quoi il augmente dans la direction de segments distants du centre.

Dans le rectum, les selles sont stockées de manière à ce que l'excrétion ne se produise qu'après son accumulation en grande quantité. Sinon, le processus d'élimination serait continu.

Fonction du côlon

Flore intestinale

Une autre caractéristique du côlon est la variété de bactéries colonisatrices. Environ 100 000 milliards d’organismes principalement anaérobies contribuent à l’absorption de certains composants alimentaires. En outre, ils produisent des substances nécessaires à l'homme, telles que la vitamine K.

Attention! La flore intestinale sensible peut être altérée à la suite d'une antibiothérapie répétée. Ceci, à son tour, provoque la diarrhée.

Le rôle de la microflore intestinale

Appendicite

Environ 10% de la population souffre d'appendicite. En règle générale, l'inflammation provoque une obstruction de la cavité due à des matières fécales, des tumeurs ou des corps étrangers calcifiés.

Une appendicite aiguë peut survenir en quelques heures. Au début, la douleur survient dans la région ombilicale, puis dans l'abdomen inférieur droit. En outre, des nausées, des vomissements et de la fièvre apparaissent.

McBurney Point

Le point situé du côté droit de l'abdomen correspond au tiers de la ligne reliant l'épine iliaque antérieure antérieure supérieure au cordon ombilical. La pression exercée sur cette zone peut causer de la douleur chez les patients avec une appendicite.

Une complication potentielle d'appendicite avancée est la perforation de la cavité péritonéale et, par la suite, la péritonite, qui peut mettre la vie en danger. En général, le seul traitement est l'appendicectomie ou l'appendicectomie.

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable est un groupe de maladies intestinales, souvent non d'origine organique. L'étiologie de la maladie est généralement incompréhensible. Les symptômes sont, entre autres, des problèmes digestifs, accompagnés de douleur, de diarrhée ou de constipation. La sensibilité au gluten et des facteurs psychologiques sont également associés au syndrome du côlon irritable.

Diverticulose colique

La diverticulose intestinale est un renflement velu dans la paroi ou même la muqueuse intestinale. C'est une sorte de maladie de civilisation. En raison d'un régime pauvre en fibres, les selles sont plus lentes. Le côlon devrait se contracter plus sévèrement et donc augmenter la pression.

En règle générale, ces saillies se produisent dans le côlon sigmoïde. La diverticulose survient rarement avant l'âge de 30 ans, puis la probabilité de sa survenue augmente de 6 à 8% par an. Le problème est difficile à détecter en raison de l'absence de symptômes. Les complications possibles sont notamment la diverticulite, les saignements, la perforation, la fistule et la sténose.

Inflammation intestinale

L'inflammation dans le côlon s'appelle la colite. Il existe des maladies inflammatoires chroniques et intestinales aiguës et inflammatoires.

L'inflammation aiguë s'appelle également entérite. La colite ulcéreuse est une maladie chronique qui survient assez souvent. Il s'agit d'une inflammation du tractus intestinal qui dure plusieurs décennies. La zone d'action de la colite ulcéreuse est limitée au côlon et au rectum.

Polypes dans le côlon

Polypes intestinaux

Un polype est l'accumulation de tissu, à la fois large et plat, ramifié ou polypoïde. Habituellement, ils mesurent moins de 1 cm et ne provoquent aucun symptôme. Cependant, on observe parfois de la constipation, de la douleur ou du sang dans les selles. Les gros polypes, en particulier, peuvent devenir des tumeurs malignes et ainsi conduire à un carcinome colorectal (adénocarcinome).

Cancer de l'intestin

Une tumeur maligne du côlon est appelée carcinome. Dans la plupart des cas, il résulte des polypes bénins encore existants de la séquence de l'adénome du carcinome. Le cancer de l'intestin se rencontre le plus souvent dans la tranche d'âge des 60 à 70 ans.

Les facteurs de risque sont l'âge adulte, la polypose intestinale, la prédisposition génétique et la colite ulcéreuse. L'alimentation joue un rôle particulièrement important. Un régime riche en graisses augmente le risque de cancer, tandis que les aliments riches en fibres le réduisent. Par conséquent, le cancer de l'intestin est plus répandu dans les pays industrialisés.

Stades du cancer de l'intestin

Les symptômes, tels que les saignements occultes, se développent généralement tardivement. Le pronostic dépend généralement du stade du cancer après la détection. Elle est déterminée par la classification internationale des stades des tumeurs malignes (TNM). Les métastases lymphogéniques surviennent tôt, infectant les ganglions lymphatiques régionaux. Le carcinome du côlon hématogène métastase principalement dans le foie, les poumons et le squelette.

Départements principaux

L'anatomie de l'intestin chez l'homme se manifeste en intégrité, mais il existe de nombreuses différences dans la structure des sections. Les départements du côlon et la topographie du côlon nécessitent une étude détaillée:

Au point de transition d'un site à un autre, les sphincters du côlon sont localisés.

  • Aveugle La bordure du petit et du gros intestin est le début de la dernière section du tube digestif. Sa forme ressemble à une poche. Il occupe une place dans la cavité iliaque, au-dessus du ligament pupartique (inguinal). Il est bordé à l'arrière par une mince paroi du péritoine et en bas à gauche par l'iléon. Sur le segment final, il y a une branche - l'appendice, qui est protégée de l'intestin par le sphincter.
  • Deux points. Un grand segment, y compris les sections du côlon: ascendant, transversal et descendant. Derrière le segment ascendant rejoint la capsule musculaire du bas du dos et du rein droit. L'angle hépatique droit borde le cartilage costal et se confond avec le foie et la vésicule biliaire. Le niveau du nombril borde la partie suivante. Le segment transversal divise le péritoine en deux: la moitié supérieure borde l'estomac, la rate et le foie, et forme l'angle splénique du côlon, le bas de l'intestin occupe les bords inférieurs. Le segment inférieur est situé près de la membrane musculaire du bas du dos et de l'abdomen, devant il borde les anses de l'intestin grêle.
  • Sigmoïde. La partie la plus longue. La courbure à gauche crée une forme incurvée, de sorte que les selles s'y accumulent parfois.
  • Direct. La dernière partie distale du côlon et englobant l'intestin entier. À l'intérieur, il est tapissé d'épithélium muqueux. Les deux dernières sections forment la section rectosigmoïde de l'intestin.
Retour à la table des matières

Nettoyage du côlon

Les unités de nettoyage du côlon de la masse de plusieurs millions de dollars sont vraiment conscientes du rôle du gros intestin dans le maintien d'une bonne santé et d'une stabilité. Les sages de l’antiquité, du yoga, des guérisseurs tibétains et égyptiens savaient depuis longtemps que la graisse

Récupération du côlon

Amélioration du gros intestin L'amélioration du gros intestin commence par la préparation de l'abdomen - en le forçant. À partir du nombril avec les quatre doigts tendus de la main droite, poussez le ventre au maximum avec des mouvements vibrants. Commencez par contourner le nombril dans le sens des aiguilles d'une montre

En savoir plus sur le gros intestin

Pour comprendre toutes les fonctions du gros intestin, il est nécessaire d'imaginer l'anatomie de l'organe et d'avoir au moins une idée générale du processus de digestion des aliments dans l'intestin.

La longueur de cette section du tube digestif est d'environ 1 à 2 mètres, le diamètre des endroits les plus larges est de 8 cm et la longueur des sections étroites d'environ 4 cm. La couleur est grisâtre.

Anatomie du gros intestin et de sa structure:

  • caecum avec appendice. Le diamètre d'un adulte est d'environ 8 cm et la fonctionnalité de ces services n'est pas complètement définie. On pense qu’ils aidaient à digérer de grandes quantités d’aliments végétaux,
  • deux points Se compose de: ascendant, transversal, descendant, sigmoïde. Longueur environ 1,5 m. Extérieurement, ressemble à un cercle. La nourriture trop cuite est jusqu'à un jour,
  • rectum. Le département final, qui a une structure séparée.

Le long de l'intestin se trouvent 3 rubans de muscles sur lesquels se développent de petits processus adipeux. Le corset musculaire ressemble à un tubercule. La longueur des bandes est beaucoup plus courte que celle du tube digestif.

Pour cette raison, leurs ballonnements sont formés. La structure des couches: muqueuse, sous-muqueuse, musculaire, séreuse (parfois absente dans certains fragments). Les parois de l'intestin ont une épaisseur d'environ 2 mm.

De nombreux micro-organismes vivent dans le gros intestin et facilitent son travail. Plus de 500 espèces de bactéries sont impliquées dans le travail du corps. Les microbes aident à la synthèse des vitamines et des nutriments.

En violation de la quantité ou de la qualité des bactéries, des problèmes peuvent survenir dans le tube digestif. Une pathologie désagréable - la dysbiose - se développe si le nombre de bactéries putréfactives augmente.

Chaque jour, le côlon humain est rempli de 1,5 à 2,5 kg de nourriture partiellement digérée. Ici, les substances bénéfiques sont absorbées: eau, sucres, vitamines et acides.

À travers les matières fécales, le corps laisse 200 à 300 g, le reste est absorbé et redistribué. Pour une digestion complète des aliments, toutes les sections de l'intestin sont importantes.

Fonctions du côlon:

  1. digestif Traitement de substances non complètement digérées,
  2. aspiration. Les substances utiles sont absorbées dans le côlon
  3. de protection. Les parois intestinales sont protégées des enzymes digestives,
  4. muscle Promotion de la nourriture par les intestins,
  5. l'élimination des substances nocives et inutiles du corps à travers le sphincter.

Le contenu de l'intestin humain se déplace en moyenne sur 12 heures sur 2 m, environ 10 heures entre l'entrée des débris alimentaires dans le côlon et leur retrait.

Un délai de défécation de 36 heures est considéré comme une violation - de la constipation. Ses symptômes: gaz, respiration, crampes abdominales, troubles mentaux, selles forcées.

Un régime alimentaire malsain et un style de vie sédentaire entraînent la stagnation des matières fécales, la formation de calculs et la libération de toxines qui pénètrent dans le sang et empoisonnent le corps. Tout cela mène finalement au développement d'une maladie du tube digestif et à un traitement long et coûteux.

N'oubliez pas que la qualité de vie du gros intestin est importante pour une vie bien remplie et que toute maladie de l'organe a des conséquences graves.

Informations générales sur les problèmes du côlon

Les pathologies du gros intestin dans les stades précoces sont presque asymptomatiques chez l'homme, elles se manifestent lorsque la maladie prend de l'ampleur.

Symptômes ressentis dans le gros intestin, dans lesquels vous devez demander de l'aide:

  • diverses douleurs dans le péritoine, des côtés ou des sections du sphincter,
  • ballonnements, gaz, plus souvent après le dîner,
  • violation du tabouret.

Un traitement urgent est nécessaire lorsque du sang ou du mucus apparaissent dans les matières fécales, car il s'agit toujours du symptôme d'une maladie gastro-intestinale grave. Avec les maladies intestinales, tout l'organe ou ses parties s'enflamment.

Troubles dans le gros intestin d'un adulte:

  • pannes de moteur
  • les néoplasmes
  • processus inflammatoires
  • manque de digestion ou d'absorption des nutriments.

Le péristaltisme affaibli ou trop intense est causé par des dysfonctionnements de la motilité. Avec l'augmentation du péristaltisme, les selles se déplacent rapidement, l'eau n'a pas le temps d'absorber.

La motilité affaiblie conduit à la constipation en raison du fait que l'eau est absorbée en grande quantité.

L'inflammation de l'intestin sans traitement approprié devient finalement chronique, parfois avec du pus, entraînant leurs complications, la destruction de la muqueuse, conduisant à la formation d'ulcères. Tous ces signes ralentissent les intestins.

Différentes maladies intestinales ont des catalyseurs différents, respectivement, leurs méthodes de traitement seront également différentes.

Les maladies les plus courantes du côlon humain:

  • La maladie de Crohn
  • maladie diverticulaire
  • les hémorroïdes
  • colite ulcéreuse
  • tumeurs bénignes ou malignes,
  • maladies infectieuses
  • constipation
  • dysbiose.

Les signes et les caractéristiques générales des maladies les plus courantes du gros intestin sont décrits dans le paragraphe suivant de l'article.

Pathologie du côlon

La maladie de Crohn - inflammation dans l'intestin, se propage à l'ensemble du tractus gastro-intestinal. Les causes de cette maladie ne sont pas entièrement comprises.

En règle générale, la maladie se développe avec une faible immunité. Les symptômes les plus caractéristiques sont les ulcères autour du sphincter, la fièvre, les éruptions cutanées, les douleurs articulaires.

Les symptômes ressemblent à une appendicite avec vomissements et faiblesse générale. Il est difficile de diagnostiquer cette pathologie au stade initial.

Maladie diverticulaire - saillie des tubercules due à une pression accrue dans les intestins. La maladie est accompagnée de constipation, souvent causée par un manque de fibres.

Au début, les symptômes de la maladie sont légers. Progressant, leur inflammation commence, puis les signes suivants sont ajoutés: fièvre, caillots sanguins dans les selles.

À un stade précoce, la maladie est traitée avec un régime alimentaire et une consommation accrue de fibres.

Si l'inflammation du diverticule a déjà commencé, un traitement antibactérien de la maladie est nécessaire. Aux stades avancés, la maladie ne doit être traitée que de manière opérationnelle.

L'inflammation hémorroïdaire s'accompagne de saignements, de douleurs, de brûlures et de selles douloureuses. Quand ils tombent, il devient douloureux de s’asseoir et de marcher.

La situation s'aggrave lorsque vous soulevez des poids, de fortes tentatives.La maladie est commune, se développe de la malnutrition, avec le travail sédentaire, la constipation. Il a un caractère chronique avec des exacerbations.

Dans les premières étapes, un traitement médical, en conformité avec un régime alimentaire qui exclut les épices et les épices. Dans les étapes ultérieures, la suppression des nœuds peut être nécessaire.

Méthodes courantes de traitement: sclérothérapie, laser à lumière infrarouge, noeuds de serrage à anneaux.

La colite ulcéreuse est une inflammation des intestins. Une maladie chronique qui peut être "poussée" dans le stade de la rémission.

Les causes de la maladie ne sont pas entièrement comprises, des personnes d'âges et de statut social différents en souffrent.

Il y a 3 stades de la maladie:

  • aigu, au début de la maladie,
  • chronique lorsque la maladie se reproduit,
  • continue quand il n'y a pas d'amélioration pendant une longue période.

Les symptômes sont similaires à ceux d'autres maladies du gros intestin. Aux stades avancés, une personne commence à avoir des saignements, de la fièvre, des larmes intestinales.

Sans recherche supplémentaire, il est difficile à diagnostiquer. La colite ulcéreuse chez une personne nécessite des soins médicaux d'urgence.

Le traitement est accompagné de corticostéroïdes et d'immunomodulateurs, nécessitant souvent une intervention chirurgicale. Le régime alimentaire est obligatoire.

Environ 20% des cancers surviennent dans le gros intestin. Les symptômes d'une tumeur maligne n'apparaissent pas avant longtemps.

Le manque d'appétit, la douleur et le sang sont des signes que vous devez consulter un médecin de toute urgence. Le médecin vous prescrira des tests et des procédures de diagnostic du matériel (scanner, IRM, échographie) afin de déterminer l'emplacement de la tumeur, sa taille, etc.

Le traitement en oncologie nécessite une intervention chirurgicale, c’est-à-dire qu’on supprime les néoplasmes et les métastases et que la chimiothérapie est également populaire. Si vous commencez le traitement à temps, le cancer du côlon est bien traitable.

Les maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal apparaissent comme une complication après la dysenterie et d'autres maladies du système digestif.

En forme aiguë, ils sont faciles à traiter. Les symptômes doivent être vigilants: ballonnements, mucosités dans les selles, diarrhée. Aide efficacement la thérapie antibiotique, un régime strict.

Le traitement des maladies du gros intestin humain ne se résume pas à la suppression d'une affection aiguë, mais également à la prévention de la transformation de la maladie en une forme chronique.

Caractéristiques des maladies et prévention

Les pathologies intestinales se rencontrent souvent chez les enfants, même les nouveau-nés. Il est important de s'assurer que l'enfant est atteint de méconium.

Si le bébé n'a pas de chaise, mais qu'il y a des ballonnements ou des vomissements, vous devez contacter d'urgence un établissement médical.

Peut-être que la mauvaise structure du tube digestif ou des intestins ne sont pas complètement formés.

Les médecins ne recommandent pas de lavements ou de laxatifs aux jeunes enfants sans consultation préalable.

On observe souvent une dysbiose chez les enfants, en particulier les nourrissons. Signes de pathologie:

  • diarrhée, selles verdâtres,
  • odeur d'acétone
  • gain de poids, manque d'appétit,
  • ballonnements
  • douleur
  • éruption cutanée.

Un diagnostic précis est fait après avoir réussi les tests, bakseva. Confirmant la dysbiose, on prescrit des médicaments normalisant la microflore intestinale et des médicaments soulageant les signes d'intoxication.

Outre les maladies répertoriées du gros intestin, il existe un certain nombre de pathologies auxquelles seules les femmes sont exposées. L'endométriose est une maladie associée à des perturbations hormonales.

La croissance de l'endomètre commence après une lésion des ovaires. Les symptômes apparaissent:

  • menstruations et selles douloureuses,
  • du sang dans les selles
  • faiblesse

Le diagnostic de la maladie nécessite un examen par un gynécologue, une échographie pelvienne et une analyse des tissus intestinaux. Pour le traitement, vous devez restaurer le fond hormonal. Si le traitement échoue, une intervention chirurgicale est nécessaire.

On trouve souvent une prostatite chez l'homme, ce qui provoque des crampes intestinales douloureuses, souvent la nuit.

La maladie est provoquée par le stress, la malnutrition et constitue une complication fréquente d'autres maladies.

Le traitement comprend des sédatifs, sans stress, la normalisation de la nutrition, la physiothérapie.

Un certain nombre de maladies du gros intestin peuvent être sauvées grâce à leur prévention. Rappelez-vous que guérir une maladie est beaucoup plus difficile et compliqué que de la prévenir.

Pour qu'une maladie du tube digestif ne prenne pas par surprise une personne, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les principes d'hygiène: lavez-vous 2 fois par jour, sans savon, prévenez la constipation, et au moins une fois par jour, vous devrez aller à la selle.

Les recommandations les plus courantes pour la prévention des maladies du côlon:

  • pour éviter la constipation aidera à une bonne nutrition, l'utilisation de fibres et de son,
  • n'abusez pas du sel et des épices, de l'alcool,
  • la prise d'antibiotiques est autorisée uniquement après la nomination d'un médecin et doit être accompagnée de prébiotiques pour maintenir une microflore intestinale en bonne santé,
  • vous devez observer la routine quotidienne
  • la nutrition fractionnée à la fois est recommandée,
  • boire au moins 2 litres d'eau par jour,
  • éliminer le stress et le surmenage,
  • dormir au moins 8 heures, rester éveillé tard,
  • il faut charger en position assise. Marcher plus.

En outre, un examen préventif par des spécialistes est requis au moins une fois par an. Ceci est particulièrement important, car dans les premiers stades de la maladie apparaissent légèrement.

Si la pathologie est prise "dans l'œuf", il suffit alors d'adapter le régime alimentaire et de commencer à mener une vie plus active.

Si des symptômes d’une maladie du gros intestin apparaissent, il est important de consulter immédiatement un médecin, d’être examinés à temps et de commencer le traitement.

Gros intestin: structure et fonctions, enzymes du côlon

Le gros intestin (intestinum crassum) est une continuation de l'intestin grêle, qui agit comme la partie inférieure du tube digestif. Dans le gros intestin, la dernière étape de la digestion a lieu.

Structure de l'orgue

La section initiale de l'intestin est localisée dans la région iliaque droite (valve iléo-cæcale), 4 à 5 cm plus haute que le milieu du ligament inguinal, située dans la région abdominale et la cavité pelvienne. À gauche et en bas, le côlon est entouré de boucles de l'iléon, à l'avant - de boucles de l'intestin grêle.

La longueur du côlon est de 1,5 mètre, la circonférence est de 4 à 8 cm, qui se rétrécit à l'entrée du rectum, l'épaisseur de la paroi de 2-3 mm (dans le droit atteint 8 mm). La surface interne de l'intestin est lisse, la paroi est constituée d'une couche musculaire séreuse, d'une membrane muqueuse sans villosités, recouverte d'un épithélium cylindrique.

Grands intestins:

  • Le caecum avec l'annexe (annexe),
  • Le côlon, qui comprend les parties suivantes: sigmoïde, ascendant, transverse, descendant,
  • Le rectum

Toutes les sections du gros intestin sont séparées les unes des autres par des valves qui permettent le mouvement de la masse dans un seul sens.

L'approvisionnement en sang du gros intestin se fait à l'aide des veines rectales de l'artère mésentérique supérieure et inférieure. L'innervation (apport de l'organe à terminaisons nerveuses) de l'intestin est réalisée au moyen du département mésentérique supérieur et inférieur et des branches du plexus coeliaque.

Le drainage lymphatique se produit dans les ganglions lymphatiques situés le long des vaisseaux: sigmoïde, colique (gauche, moyen et droit), rectal supérieur, post-intestinal, appendiculaire, pré-intestinal, mésentérique inférieur et supérieur.

Le rôle de la microflore

400 à 500 espèces de micro-organismes vivent dans le gros intestin (30 à 40 milliards de bactéries sont présentes dans 1 gramme de matières fécales) et, lorsqu’elles fonctionnent normalement, détruisent la microflore pathogène (la «mauvaise» bactérie).

Les produits vitaux des bactéries «bénéfiques» stimulent le système immunitaire, protège le corps contre la formation de maladies (y compris le cancer), régule les effets du système nerveux autonome, inhibe la croissance et le développement de bactéries nocives. Pour que la microflore remplisse pleinement ses fonctions, il doit exister un environnement légèrement acide et des fibres alimentaires dans le tractus intestinal.

La plupart des aliments entrants sont digérés dans l'intestin grêle, tandis que dans le gros intestin, les fibres et la pectine sont transformées. L'hydrolyse (transformation) est due au suc du côlon, aux micro-organismes et aux enzymes du chyme (contenu liquide ou semi-liquide, constitué de sucs gastriques et intestinaux partiellement digérés).

En dehors de l'irritation, le jus est excrété en petite quantité. Avec une exposition locale, sa production augmente de 8 à 10 fois. Il consiste en un composant liquide et dense (cellules épithéliales intestinales rejetées et morceaux de mucus), a une réaction alcaline. Le jus contient principalement les enzymes suivantes:

  • Nuclease (clive les acides nucléiques)
  • Amylase (décompose l'amidon)
  • Cathepsine (dissout les protéines)
  • Lipase (brise, graisse)
  • La peptidase (décompose les fractions de protéines).

Les intestins absorbent intensément l'eau (jusqu'à 4 à 6 litres par jour), le chyme se transforme progressivement en fèces et 150 à 250 g se forment par jour. les matières fécales.

Fonction du côlon

Les fonctions les plus importantes du gros intestin sont:

  • Digestif - traitement du morceau de nourriture par des enzymes. Les enzymes libèrent de l'eau et des nutriments contenus dans les aliments (processus de réabsorption),
  • Musculaire - augmente (le péristaltisme augmente avec l'arrivée d'une nouvelle portion de nourriture) ou diminue (au repos) la fréquence des contractions musculaires pour favoriser les masses alimentaires,
  • Réservoir - l’accumulation et la rétention de matières fécales, de gaz,
  • Aspiration - les nutriments utiles et absorbés sont absorbés par les parties ascendante, aveugle et descendante du côlon, d'où ils sont acheminés vers tous les organes par les canaux lymphatique et sanguin,
  • Protective - la membrane muqueuse protège le corps contre la destruction par les enzymes digestives,
  • Le côlon élimine les substances toxiques du corps,
  • Évacuation - excrétion de matières fécales.

Maladies du côlon:

  • Colite ulcéreuse
  • La maladie de Crohn
  • Diverticule de l'intestin.

Vous trouverez d'autres maladies intestinales et leur traitement ici.

Le côlon où il se trouve et comment ça fait mal - informations détaillées

Le tractus gastro-intestinal humain, dont une partie est représentée par le côlon, se distingue par une variété de départements et par les caractéristiques de leur fonctionnement.

En même temps, c'est le système digestif, en raison du contact régulier avec divers stimuli, qui est le plus susceptible au développement de diverses pathologies. Cependant, il est assez difficile d'établir ce qui a causé le malaise.

Pour identifier les dysfonctionnements dans chaque section de l'intestin, une technique de recherche spécifique est utilisée. Cela réduit considérablement l'efficacité du diagnostic des troubles digestifs.

Souvent, les patients ne prêtent pas attention à la gêne ressentie dans la cavité abdominale, ce qui entraîne la détection tardive de maladies intestinales. Pour éviter le développement de complications, vous devriez consulter un médecin lorsque les premiers symptômes de la pathologie apparaissent.

Le côlon où il se trouve et à quel point ça fait mal

Physiologie intestinale

Le gros intestin est un grand organe creux du tube digestif. Il remplit de nombreuses fonctions importantes tout en étant constamment en contact avec des masses d'aliments.

En conséquence, le côlon est constamment exposé à divers facteurs néfastes pouvant altérer son fonctionnement.

Les maladies de ce département du système digestif, selon les statistiques médicales, sont de loin les plus courantes.

Le gros intestin est la dernière section du tractus gastro-intestinal. La longueur de cette section est comprise entre 1,1 et 2-2,7 mètres et le diamètre atteint 5 à 6 cm, beaucoup plus large que l'intestin grêle, environ 2,5 fois. La lumière du gros intestin se rétrécit au plus près de la sortie du rectum, qui se termine par un sphincter, ce qui permet une défécation aléatoire normale.

La structure du colon

Caractéristiques de la structure des murs du côlon

Les murs du côlon se composent de quatre couches:

Toutes ces sections de la paroi intestinale assurent le fonctionnement normal de l'organe et de son péristaltisme. Normalement, une quantité suffisante de mucus est produite dans le côlon, ce qui favorise l'avancement du chyme le long du tube digestif.

La structure de la paroi du côlon

Fonction intestinale

Le gros intestin achève le mouvement du chyme le long du tube digestif. Il communique avec l'environnement externe, qui détermine la spécificité de ses fonctions:

    Excréteur. La fonction principale du gros intestin. Il vise à éliminer de l'organisme divers agents pathogènes et substances non transformées.

Ce processus devrait avoir lieu régulièrement et ne pas avoir de problèmes, sinon, en raison de l'abondance de toxines dans le tube digestif, un empoisonnement du corps se développe. C'est dans le gros intestin que se forment finalement les selles, qui sont ensuite excrétées du rectum. La fonction excrétrice est stimulée par le prochain repas.

Après avoir mangé des aliments par une personne, son cerveau reçoit un signal qui améliore la motilité intestinale et accélère le mouvement du chyme vers l'anus.

    Digestif.

    La plupart des nutriments sont absorbés dans l'intestin grêle, mais certains composants du chyme pénètrent dans le côlon: sels, acides aminés, acides gras, monosaccharides, etc. De protection.

    Dans le gros intestin contient environ trois kilogrammes de microflore bénéfique, ce qui assure non seulement une digestion normale, mais contribue également au fonctionnement du système immunitaire. La violation de l'équilibre bactérien entraîne une diminution de la fonction de protection de l'organisme, une susceptibilité accrue aux maladies infectieuses, etc.

  1. Aspiration. C’est dans cette partie du système digestif que la majeure partie du liquide est extraite des selles - plus de 50%, ce qui empêche la déshydratation du corps. De ce fait, les matières fécales acquièrent une consistance et une forme caractéristiques.

Fonction du côlon

Le gros intestin a des fonctions communes, tandis que chacun de ses départements effectue également ses propres tâches, en raison de caractéristiques physiologiques.

Deux points

Le gros intestin a une structure assez complexe et se compose de plusieurs sections:

  • caecum avec appendice - appendice,
  • côlon: côlon ascendant, partie transversale du côlon, côlon descendant, côlon sigmoïde,
  • rectum.

Représentation schématique du colon

Cecum

Le gros intestin commence par la section aveugle, localisée dans la région iléale droite. Sa forme ressemble à un sac délimité par deux sphincters: la valvule iléo-colique sépare l'intestin grêle et la valvule de Gerlach empêche la digestion de pénétrer dans l'appendice.

C'est le caecum qui est le site du développement du plus grand nombre de maladies diverses du gros intestin. Ceci est dû aux caractéristiques morphologiques et physiologiques de ce département. La douleur dans les maladies du caecum est localisée dans la région ombilicale droite ou au-dessus de l'iléon.

Deux points

La partie principale du côlon est représentée par le côlon. Sa longueur atteint 1,7 mètre et son diamètre environ 5 à 7 cm.La valve colique est séparée du fragment aveugle de l'intestin par la valve Busy.

Dans la structure du côlon, il y a quatre sections:

L'emplacement du côlon

Le service ascendant n’est pas impliqué dans le processus principal de digestion des aliments, mais il assure l’absorption du liquide du chyme. C’est dans ce fragment du tube digestif extrait de matières fécales que 30 à 50% de l’eau sont éliminés.

L'intestin ascendant est une continuation de l'aveugle et sa longueur varie de 11 à 20 cm.Ce site est situé à la paroi arrière de la cavité abdominale à droite.

Si une pathologie affecte l'intestin ascendant, le syndrome douloureux est localisé dans la région allant de l'iléon à l'hypochondre.

La section ascendante va dans la transversale, en partant de l'hypochondre à droite. La longueur de ce fragment peut aller de 40 à 50 cm.

Dans l'intestin transverse, le chyme absorbe également le liquide, ainsi que la production de l'enzyme nécessaire à la formation de matières fécales. De plus, c'est dans ce département que les microorganismes pathogènes sont inactivés.

Lorsque la section transversale est affectée, une gêne se produit dans la zone située entre 2 et 4 cm au-dessus du nombril.

L'emplacement du côlon transverse

L'intestin descendant a une longueur d'environ 20 cm et se situe vers le bas à partir de l'hypochondre gauche. Cette partie de l'intestin est impliquée dans la dégradation des fibres et contribue à la formation ultérieure de matières fécales.

Dans la fosse iliaque gauche, la section descendante devient sigmoïde. Sigma a une longueur maximale de 55 cm.

En raison des particularités de la topographie de la douleur au cours de diverses pathologies de cet organe, elles peuvent être localisées à la fois dans la région abdominale gauche et irradiant dans la région lombaire ou sacrée.

Le rectum

Le rectum est le terminal, c’est-à-dire le dernier département du gros intestin et de l’ensemble du tube digestif. Cette section du tube digestif se distingue par sa structure et son fonctionnement spécifiques.

Informations rectales

Le rectum est situé dans la cavité pelvienne. Sa longueur ne dépasse pas 15-16 cm et l'extrémité distale se termine par un sphincter, qui communique avec l'environnement extérieur.

La douleur avec une fonction rectale altérée est localisée dans le périnée et l'anus et peut irradier vers le pubis et les organes génitaux.

Douleur dans le côlon

De nombreuses maladies peuvent provoquer des douleurs dans le gros intestin.

Un certain nombre de facteurs ont conduit au développement de telles violations:

  • mode de vie sédentaire
  • les troubles de l'alimentation, y compris la suralimentation fréquente ou un régime strict,
  • abus d'aliments épicés, gras, fumés,
  • violation du système digestif chez les patients en raison de l'âge ou l'âge sénile,
  • constipation chronique
  • hypotension, accompagnée de troubles du péristaltisme,
  • utilisation continue de préparations pharmacologiques.

Maladies du côlon

Ces facteurs peuvent perturber le travail de tout le tube digestif et séparément du gros intestin. Dans le même temps, il est généralement assez difficile d’établir la cause de l’apparition du syndrome douloureux et il est presque impossible de le faire indépendamment.

En général, les dysfonctionnements du système digestif peuvent être divisés en deux groupes principaux:

  • nature inflammatoire: colite, diverticulite, maladie de Crohn, etc.,
  • troubles non inflammatoires: constipation atonique, processus tumoraux, endométriose, etc.

Les maladies du gros intestin peuvent nuire considérablement à la qualité de vie du patient. Afin d'éviter le développement de complications, il est nécessaire de faire attention à l'apparition de signes alarmants de pathologie en temps opportun.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une lésion inflammatoire du tissu du côlon. La maladie a un cours chronique et se caractérise par des rechutes assez fréquentes. À ce jour, il n'a pas été possible de déterminer avec précision la cause du développement de la pathologie. Toutefois, cette pathologie est attribuée à des troubles d'origine auto-immune.

Il existe trois catégories d'évolution de la maladie:

  • piqûres pointues
  • chronique avec exacerbations périodiques,
  • chronique continu, dans lequel la rémission n'est pas observée pendant 6 mois ou plus.

Symptômes de la colite

Le tableau clinique de la colite ulcéreuse est généralement synonyme d’autres maladies du gros intestin et se manifeste par les symptômes suivants:

    Douleur abdominale intense et persistante.

Leur localisation dépend en grande partie de la partie du côlon touchée par le processus pathologique. Diarrhée ou constipation. Dans les matières fécales, des inclusions sanglantes peuvent être notées.

  • Les signes d'intoxication comprennent les nausées, la céphalalgie, les vertiges, la somnolence et la léthargie.
  • Le traitement de la colite doit être effectué de manière exhaustive, en tenant compte de la gravité et de la forme de la maladie. Avec des dommages radicaux aux intestins, le patient est hospitalisé.

    Fonctions réalisées

    La division des départements en droite et en gauche joue un rôle important dans l’exécution de certaines fonctions par eux. Nous analyserons les principales fonctions du gros intestin:

    L'absorption de substances et la formation de matières fécales sont les principales fonctions du côlon.

    • Digestion. Les processus d'assimilation des aliments commencent dans l'intestin grêle, la partie initiale du côlon contient des enzymes qui complètent ce cycle.
    • Aspiration. Dans les sections aveugles, ascendantes et descendantes, un passage de l'aspiration inverse a lieu. L'eau, le glucose et les acides aminés sont absorbés par les parois et se propagent par les canaux lymphatiques et sanguins à travers le corps.
    • De protection. La membrane muqueuse qui recouvre les parois du côlon protège l'organe contre la destruction.
    • Moteur. Le corps n'est pas actif. Le travail musculaire est lent. Renforcer le péristaltisme aide l'apport alimentaire dans l'estomac. Les muscles fournissent un travail constant, s’amplifiant parfois puis diminuant.
    • Camion de remorquage. À travers l'anus, il y a une accumulation de substances inutiles et toxiques pour le corps. Chez les femmes, il est adjacent à l'utérus, chez les hommes, aux glandes urinaires et de la prostate.

    Les fonctions du côlon jouent un rôle important pour assurer les fonctions vitales du corps.

    Microflore du côlon

    La première partie du côlon est le terreau des bactéries. Une température et un niveau de pH appropriés créent les conditions nécessaires à cela. L'environnement des micro-organismes est composé à 90% de bactéries anaérobies. 10% sont des bactéries aérobies. Les propriétés des micro-organismes vous permettent de participer aux processus de fermentation des glucides, à la dégradation des protéines et du pigment biliaire. L'équilibre des processus de décomposition et de fermentation est important, ce qui crée un environnement acide qui empêche la pourriture excessive. La microflore intestinale est responsable de la propriété protectrice du corps, tue les bactéries pathogènes, combine les vitamines B6, K, B12 et les fibres.

    Fonctions de diagnostic

    Déterminer le diagnostic exact dépend de plusieurs raisons. Les méthodes de diagnostic modernes permettent de déterminer la pathologie à un stade précoce, sans signes visibles. Les médecins utilisent les méthodes suivantes pour le diagnostic:

    • Examen par capsule. Une entérocapsule équipée d'une caméra vidéo, pénétrant dans le corps par la bouche, passe à travers chaque section du tractus gastro-intestinal et les examine. La capsule est excrétée naturellement.
    • Endoscopie La méthode est indolore et sans danger, ne présente pratiquement aucune contre-indication. À l'aide d'un capteur inséré dans le passage anal, le tissu muqueux et les parois intestinales sont examinés.
    • Coloscopie La procédure n’est pas très agréable, mais sa mise en oeuvre prend un peu de temps. Lors de l'examen des parois du côlon, il est possible de prélever le matériel pour une biopsie.
    • Irrigoscopie La base de l'examen est une radiographie utilisant le contraste. Sur les photos prises, le médecin peut envisager des anomalies, des pathologies.
    Retour à la table des matières

    Maladies, leur traitement

    Le développement du processus pathologique peut être suspecté avec violation des selles, ballonnements et douleurs constants. Des troubles fonctionnels se développent qui affectent l’absorption des nutriments, entraînant une détérioration de la santé. Les maladies typiques incluent:

    • Colite ulcéreuse. L'inflammation de la muqueuse affecte les parties distales du rectum, qui deviennent chroniques et peuvent se propager à d'autres parties de l'intestin.
    • La maladie de Crohn. Le processus inflammatoire s'étend à tout l'organe, capturant l'œsophage et l'estomac et affectant le vaisseau lymphatique.
    • Tumeurs La pathologie peut se former à la fois dans la moitié gauche de l'intestin et dans la droite. Les tumeurs sont bénignes et malignes.
    • Dyskinésie. Dysfonctionnement intestinal connu comme un diagnostic de syndrome du côlon irritable. Le nettoyage moteur est altéré, des changements dégénératifs dans le gros intestin se produisent.
    • Diverticulose Un petit renflement dense se forme dans l'intestin et s'enflamme avec le temps.

    Toutes les maladies inflammatoires se manifestent avec les mêmes symptômes: douleur, selles altérées, ballonnements.

    Le traitement dépend du degré de complexité: traitement médicamenteux, fixation, chirurgie. Le respect du régime alimentaire est l’élément principal d’une approche intégrée. Le principe de traitement des maladies n’est pas de soulager les symptômes aigus, mais d’empêcher la maladie de se transformer en une maladie chronique. Toutes les conditions pathologiques sont dangereuses avec des complications (sténoses, ulcères). Par conséquent, dès les premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin.

    Paroi intestinale

    La paroi du côlon a de telles couches:

    • muqueuse interne, constituée de l'épithélium, de la muqueuse et des plaques musculaires,
    • sous-muqueuse
    • couche musculaire
    • membrane séreuse.

    La membrane muqueuse est collectée à l'intérieur du gros intestin dans des plis profonds ou des cryptes, grâce à quoi la surface d'absorption augmente considérablement. Dans la plaque muqueuse se trouvent des plaques de Peyer ou des accumulations de tissu lymphatique sous forme de follicules (similaires aux vésicules). Il existe également des cellules L endocrines qui produisent des hormones à structure protéique.

    Les muscles intestinaux lisses sont rassemblés en faisceaux longitudinaux et circulaires. Ceci est nécessaire pour les contractions qui favorisent la grosseur de nourriture.

    Directement adjacente à la membrane séreuse externe, et à certains endroits, se développe un épiploon ou une accumulation de tissu adipeux qui recouvre les intestins du côté de la paroi abdominale.

    Le gros intestin effectue la digestion finale des aliments, participe à la formation de l'immunité cellulaire, a une fonction endocrine, contient une microflore spéciale, forme et élimine les selles.

    • Digestion. Les muscles du gros intestin effectuent divers mouvements (péristaltique et antiperistaltique, pendule, segmental), sous l'influence desquels le chyme est frotté, mélangé et se dirige vers l'anus. Ici, toute l'eau est absorbée par des substances qui y sont dissoutes - sucres, vitamines, électrolytes, acides aminés et autres. Au fur et à mesure qu'il passe, le chyme se densifie et les substances absorbées pénètrent dans le sang. Le péristaltisme ou rythme ondulatoire des contractions est la fonction la plus importante en raison de laquelle les nutriments sont soumis à une digestion séquentielle, chacun dans son propre département. Le péristaltisme est assuré par une contraction séquentielle des fibres musculaires situées longitudinalement et transversalement.
    • Immunité cellulaire.Epuis l'activation des macrophages et des lymphocytes, dont la plupart se trouvent dans les parois de l'intestin (pour en savoir plus sur les intestins et l'immunité).
    • Fonction endocrinienne. Les cellules L produisent de l’entéroglucagon ou une hormone de la famille des sécrétines. Cette hormone est produite uniquement en réponse à un repas. Sa fonction est l'affaiblissement de la motilité gastrique, la stimulation de la production d'insuline, la participation au travail du système cardiovasculaire, de la glande thyroïde, des reins et d'autres organes.
    • Microflore Il se compose de plus de 500 types de bactéries, dont la grande majorité appartiennent à des anaérobies (elles vivent sans oxygène). Il s'agit d'Escherichia coli, de bifidobactéries et de lactobacilles, de fusobactéries, de proteus, de Clostridia et autres. À mesure que vous vous approchez de l'extrémité anale de l'intestin, le nombre de bactéries qu'il contient augmente. Des bactéries digestives et pathogènes conditionnelles coexistent dans les intestins, notamment des champignons ressemblant à des levures, des staphylocoques et des virus intestinaux. Des études montrent que la microflore intestinale et les humains entretiennent une relation mutuellement bénéfique. Il s'agit d'une digestion anaérobie de résidus alimentaires inutiles, supprimant la croissance d'espèces pathogènes en formant le système immunitaire.
    • La formation et l'excrétion de matières fécales. L'accumulation se produit dans l'ampoule du rectum. Il y a ensuite une irritation du sphincter interne et la personne ressent le besoin de faire ses besoins. Une relaxation constante du sphincter interne puis externe assure le transit intestinal.

    Maladies d'organes

    Les maladies sont divisées en plusieurs groupes:

    • troubles de la motilité - affaiblissement ou renforcement des mouvements péristaltiques (diarrhée ou diarrhée, constipation ou constipation avec retard des selles pendant plus de 3 jours)
    • digestion et absorption de substances bénéfiques (syndrome de malabsorption),
    • inflammation (appendicite et colite),
    • les néoplasmes (polypes et cancer),
    • malformations congénitales (diverticules, maladie de Hirschsprung, atrésie),
    • les hémorroïdes.

    Toute maladie du côlon viole l’état de santé général, réduit considérablement la capacité de travail.

    Méthodes de diagnostic de l'état du gros intestin

    Certaines méthodes sont venues des profondeurs des siècles, d'autres sont devenues possibles grâce aux réalisations de la science:

    • Examen des doigts. Disponible dans toutes les conditions, révèle des fissures, des polypes, des hémorroïdes, une variété de néoplasmes.
    • Rayon X avec contraste (irrigoscopie). Détecte toutes les maladies, les défauts et les nouvelles formations sont clairement visibles.
    • Anoscopie. Permet d’examiner tout le rectum, si nécessaire, de prélever du matériel pour la biopsie,
    • Sigmoïdoscopie. Méthode instrumentale, 30 cm de l'intestin sont visibles, il est possible d'utiliser des rectoscopes uniques,
    • Coloscopie Inspection avec une sonde flexible équipée d'une caméra vidéo, longueur de la sonde jusqu'à 2 m, vous pouvez examiner tout le côlon
    • Échographie transrectale. Examen avec une sonde rectale insérée dans le rectum
    • Angiographie. Examen aux rayons X après l'administration d'un agent de contraste dans le sang. Il vous permet de localiser avec précision la tumeur, il est utilisé en préparation d’un traitement chirurgical.

    La coloscopie est considérée comme le "gold standard" de la recherche sur les maladies du côlon.

    Le colonoscope est fourni avec un système informatique vous permettant de stocker les données du patient pour une durée illimitée. Une variante de la coloscopie est une technique de capsule, quand une personne avale une endocapsule qui traduit l'image sur un moniteur.

    Regarde la vidéo: Système digestif - L'intestin grêle, plus absorbant qu'un essuie-tout ! (Octobre 2019).

    Loading...